Pourquoi vous devriez arrêter le sucre blanc

sucre

Aujourd’hui sur toute les tables, dans toutes les recettes et tous les gâteaux, le sucre blanc est un ingrédient phare de notre cuisine. Malheureusement, le sucre blanc n’a pas que des avantages pour vous, bien au contraire. Faisons le point.

Avec 35 kg de sucre par an, les français ont une consommation de sucre stable depuis 1990, une consommation bien supérieure à la moyenne mondiale qui est de 20 kg par an. Pas vraiment étonnant quand on sait que la France est avec 5 millions de tonnes produites en 2001, le premier producteur européen de sucre, principalement produit à partir de betteraves.

Le sucre blanc est raffiné…

 

Le sucre blanc est un aliment raffiné. Et comme vous l’avez sans doute compris, dés qu’un aliment est raffiné…et bien il est pauvre :

  • pauvre en vitamines
  • pauvre en oligo-éléments

Le problème c’est que les oligo-éléments interviennent directement dans la digestion notamment via des réactions biochimiques qui consomment ces oligo-éléments : en leurs absences, l’organisme va puiser les ressources directement dans l’organisme et va donc l’appauvrir. Donc vous consommez des aliments qui vous affaiblissent, intéressant non ?

 

Sucres artificiels contre sucres naturels :

 

Distinguons les sucres naturels des sucres artificiels :

  • le galactose (sucre du lait) et le fructose (sucre des fruits) sont des sucres naturels
  • le saccharose, mélange de glucose + fructose, est un sucre artificiel d’origine industrielle

Il y a un petit problème : le sucre artificiel apporte une énergie factice : elle ne consume pas mais se caramélise au niveau des muqueuses intestinales et ne peut donc pas intégrer les cycles du métabolisme cellulaire. On a donc au final un corps étranger dans l’organisme.

 

Citation du Docteur Bernard Herzog dans un article pour aller plus loin :

Il modifie les fonctions digestives en les ralentissant et, par la création de spasmes formant un film sur les diastases (comme le pétrole sur les eaux d’un lac), il bloque leur action. C’est un obstacle à la physiologie normale. Il en résulte de multiples déficiences enzymatiques et des carences immunitaires.

Le saccharose résulte d’une production chimique qui utilise la chaux vive, pour l’extraction, et des colles. C’est un faux ami que nous conseillent vivement les publicités alors qu’il faut absolument l’éviter, la portée de ses effets néfastes étant incalculable pour l’espèce humaine.

Mais attention, le fructose est également dangereux : de nombreuses études tendent à montrer les effets néfastes du fructose. Vous allez me dire, alors on doit plus manger de fruits ? 

Et bien rassurez-vous, le fructose incorporé dans l’alimentation et le fructose des fruits n’agit pas de la même façon : lorsque l’on mange des fruits, l’absorption du fructose au niveau de l’intestin est nettement ralentie par les fibres et la structure générale du fruit. On ne constate donc pas d’effets néfastes avec la consommation de fruits. 

Les dangers du sucre blanc dans votre corps : le choix est large

 

Quelques conséquences d’une consommation de sucre. Pour les détails référez-vous à l’article très intéressant du docteur Herzog.

  • Le saccharose  provoque des aigreurs d’estomac.
  • Le pancréas doit réguler l’excès d’acidité : il s’épuise et s’atrophie. Cette carence entraîne un système immunitaire déficient et des défenses affaiblies.
  • Le saccharose atténue l’odorat, modifie et endort les glandes salivaires.
  • Le foie s’encrasse avec la caramélisation du sucre.
  • Augmente les risques de stérilité.
  • Augmente les risques de diabètes et d’obésité.
  • Le saccharose noie et arrête le développement cellulaire.
  • Le sucre induit une fatigue cérébrale parce que le cerveau n’est plus normalement alimenté en glucose.
  • La molécule de saccharose bitume le tube digestif comme la cigarette goudronne le larynx et ses poumons.
  • Augmente les risques de cancer de l’œsophage et de l’estomac.

 

Et ce n’est pas tout : le sucre est considéré comme une drogue ! 

Une étude menée par le docteur David Ludwig du Boston Children’s Hospital et publiée dans le « American Journal of Clinical Nutrition » a montré que l’apport de nourriture était régulé par les centres de plaisir du cerveau contenant la dopamine.

Au-delà de la récompense et du désir obsédant, cette partie du cerveau est aussi liée à l’abus de substance et à la dépendance, qui remet en question la manière de laquelle certains aliments peuvent devenir addictifs

écrit le docteur Ludwig.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous procurer ce livre, Le sucre ou la vie, par Bruno Kleiner qui est naturopathe-bioénergéticien, spécialisé en nutrition. II est également conseiller en hygiène de vie, réflexologue et organisateur de stages de détoxination. Depuis plus de 15 ans, il se passionne pour les problèmes liés à la  » mal-bouffe « .

A travers le sucre ou la vie, l’auteur revient sur les dangers du sucre et les moyens pour le supprimer de notre alimentation.

On le remplace par quoi le sucre blanc alors ?

 

Comme on vient de le voir et comme le disent les experts, le sucre blanc contient pratiquement que du saccharose.

Le sucre blanc est un aliment mort, sans intérêt nutritionnel, précisent les experts, il ne contient pratiquement que du saccharose, une substance à calories vides qui consomme les minéraux de l’organisme sans lui en apporter en retour .

Il faut donc consommer de préférence des sucres naturels comme vous l’avez sans doute compris.

  • Consommer des fruits
  • Consommer du sucre complet NON raffiné
  • Consommer des aliments complets comme les pâtes, le pain et j’en passe.
  • Consommer du sucre naturel comme le sirop d’agave, le miel…

Sucre complet non raffiné VS sucre blanc raffiné :

 

Le sucre blanc ou saccharose provient de la canne à sucre ou de la betterave. Après bien des procédés chimiques, on obtient du sucre blanc, sans plus grand chose dedans, à part du saccharose bien sûr.

Le sucre complet est un sucre de canne cristallisé qui a conservé une parti de sa mélasse. Il contient :

  • des enzymes,
  • des vitamines, et notamment les vitamines B1, B2, B5, E et du magnésium que le sucre blanc n’apporte pas.
  • des acides aminés,
  • 50 fois plus de sels minéraux que le sucre blanc,
  • 80 fois plus de fer que le sucre blanc,
  • 10 fois plus de calcium que le sucre blanc,

Attention au sucre roux vendu en grandes surfaces qui est parfois du sucre blanc, rehaussé avec des colorants.

Point important : le sucre reste du sucre ! Autrement dit, même complet, le sucre doit être limité dans votre alimentation. On y retrouve notamment du fructose qui comme vu précédemment est soumis à controverse depuis plusieurs années.

Le sucre est partout :

Que l’on se comprenne bien, manger moins de sucre ne veut pas juste dire mettre moins de sucre dans le gâteau que vous allez cuisiner. Le sucre est partout : biscuits, confiseries, sucre dans le yaourt, boissons sucrées, café…bref ce ne sont pas les occasions qui manquent de consommer du sucre.

Comme vu plus haut, le sucre est une drogue, et si vous êtes drogué, il ne sera pas facile d’arrêter. Procédez par étapes, diminuer les quantités au fur et à mesure et faites preuve de volonté tout en utilisant du sucre complet ou du sucre naturel.