Les bénéfices santé considérables de la tomate…oui mais elles n’ont plus de goût !

tomates-770x375

La tomate est un aliment aux bienfaits multiples pour votre santé. Des fibres, des nutriments, des antioxydants, des vitamine,s la tomate regorge de qualités nutritionnelles. Oui d’accord…mais elles n’ont plus aucun goût vous allez me dire ! Et vous n’avez pas tort…voyons donc les bienfaits de la tomate mais parlons aussi de goût, car l’un va difficilement sans l’autre.

 

Que vous vous référiez à une tomate comme un fruit ou un légume, il ne fait aucun doute que la tomate est un aliment nutritionnel que la plupart des gens devraient manger plus souvent.

La tomate a été désignée comme un «aliment fonctionnel», un aliment qui va au-delà de juste assurer la nutrition de base, mais a d’autres effets comme la prévention des maladies chroniques en raison de composés phytochimiques bénéfiques tels que le lycopène.

Malgré la popularité de la tomate, on pensait il y a seulement 200 ans qu’elle était toxique, probablement parce que la plante appartient à la famille des solanacées dont certaines espèces sont vraiment toxiques.

Répartition nutritive des tomates :

 

Une tomate moyenne  (environ 123 grammes) fournit 22 calories, 0 g de gras, 5 grammes de glucides (dont 1 gramme de fibres et 3 grammes de sucre) et 1 gramme de protéines. Les tomates sont riches en vitamines A et C et en acide folique. Les tomates contiennent un large éventail de nutriments et d’antioxydants bénéfiques, y compris acide alpha-lipoïque , le lycopène , la choline, l’acide folique, du bêta -carotène et la lutéine.

 

L’acide alpha -lipoïque aide le corps à convertir le glucose en énergie. Certaines données suggèrent que l’acide alpha -lipoïque peut aider à contrôle de la glycémie, améliorer la vasodilatation et de protéger contre la rétinopathie chez les patients diabétiques et peut même aider à préserver le cerveau et les nerfs tissue. (1)

Le lycopène est l’antioxydant qui donne à la tomate sa couleur rouge. Les tomates représentent 80 pour cent de la consommation de lycopène.

La choline est un important nutriment présent dans les tomates qui aide à dormir, au mouvement des muscles, à l’apprentissage et à la mémoire. La choline contribue également à maintenir la structure des membranes cellulaires, la transmission de l’influx nerveux et aide à l’absorption des graisses et réduit l’inflammation chronique. (2)

 

Avantages pour la santé de consommer des tomates

 

Les avantages de consommer des fruits et légumes de toutes sortes, y compris les tomates, sont infinis. Plus la consommation de fruits et légumes augmente, plus le risque de maladie cardiaque, de diabète et de cancer diminue. Une haute consommation de fruits et de légumes est également associée à une peau et des cheveux sains, une augmentation de l’énergie et un poids réduit.

L’augmentation de la consommation de fruits et légumes diminue significativement le risque d’obésité et la mortalité globale.

Cancers :

Les tomates sont une excellente source de vitamine C antioxydante et d’autres antioxydants qui aident à lutter contre la formation de radicaux libres, radicaux libres qui ont un rôle important dans l’apparition de cancer.

 

Cancer de la prostate :

Le lycopène a été lié à la prévention du cancer de la prostate dans plusieurs études (7). Selon John Erdman, professeur émérite du département de sciences de l’alimentation et de la nutrition humaine à l’Université de l’Illinois, « Consommer des tomates est très bon, d’un point de vue épidémiologique pour lutter contre le cancer de la prostate » (7).

Parmi les jeunes hommes, les régimes riches en bêta-carotène peuvent jouer un rôle protecteur contre le cancer de la prostate, selon une étude menée par la Harvard School of Département de santé publique de la nutrition.

 

Cancer colorectal :

Il a été montré que la consommation de bêta- carotène pouvait avoir une relation inverse au développement du cancer du côlon dans la population japonaise. Des apports élevés en fibres via la consommation des fruits et légumes sont associés à un risque réduit de cancer colorectal.

Selon l’American Cancer Society, certaines études ont montré que les personnes qui ont une alimentation riche en tomates peuvent ont un risque réduit de certains types de cancer, notamment les cancers de la prostate, du poumon et de l’estomac. Plus de recherche et d’expérimentations sur l’Homme est cependant nécessaire pour savoir quel rôle le lycopène pourrait jouer dans la prévention ou le traitement du cancer.

 

La pression artérielle :

Maintenir un apport faible en sodium est essentiel pour diminuer la pression artérielle, mais l’augmentation de l’apport de potassium peut être tout aussi important en raison de ses effets vasodilatateurs.

A noter également qu’un apport élevé en potassium est associée à une diminution de 20% du risque de décès de toute causes.(3)

 

La santé cardiaque :

Les fibres, le potassium, la vitamine C et la choline contenus dans les tomates sont toutes bénéfiques pour la santé cardiaque. Une augmentation de l’apport en potassium avec une diminution de l’apport en sodium est le changement de régime alimentaire le plus important qu’une personne peut faire pour réduire leur risque de maladie cardiovasculaire, selon Mark Houston, professeur agrégé de médecine à l’École de Vanderbilt et directeur de l’Institut d’hypertension artérielle à l’hôpital Saint- Thomas dans le Tennessee. (3)

 

Dans une étude, ceux qui ont consommé 4069 mg de potassium par jour avaient un risque réduit de 49% de décès par maladie cardiaque par rapport à ceux qui consommaient moins de potassium (environ 1000 mg par jour). (3)

Une consommation élevée de potassium est également associée à un risque réduit d’accident vasculaire cérébral, la protection contre la perte de masse musculaire, la préservation de la densité minérale des os et un risque réduit de calculs rénaux.(3)

 

Diabète :

Des études ont montré que les diabétiques de type 1 qui consomment des régimes riches en fibres ont des niveaux inférieurs de glycémie et les diabétiques de type 2 ont pu améliorer leur glycémie, les niveaux de lipides et d’insuline. Une tasse de tomates cerises fournit environ 2 grammes de fibres.

Les recommandations aux Etats-Unis préconisent 21/25g par jour pour les femmes et 30/38g par jour pour les hommes.

 

Constipation :

Manger des aliments qui sont riches en teneur en eau et en fibres, comme les tomates peuvent vous aider à rester hydraté et avoir des selles régulières. La fibre est essentielle pour minimiser la constipation en ajoutant du volume aux selles.

 

Dépression :

L’ acide folique dans les tomates peut également aider à la dépression en évitant un excès d’homocystéine de se former dans le corps, ce qui peut empêcher le sang et d’autres nutriments d’atteindre le cerveau. L’homocystéine en excès interfère avec la production d’hormones du bien-être, la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline, qui régissent non seulement l’humeur, mais aussi le sommeil et l’appétit.

 

Des tomates d’accord, mais elles ont aucun goût ! 

 

Petit descriptif des tomates en France : 

La tomate est connue pour disposer de nombreuses molécules, jusqu’à 500, molécules qui vont permettre de donner du goût à la tomate.

Il existe 70 000 variétés de tomates, dont 2 000 à l’Inra d’Avignon. « Dans le pays, on cultive 300 variétés. Chaque année, il en arrive 50 nouvelles qui, en moyenne, durent 3 à 4 ans », confie Mathilde Causse, directrice de recherche au laboratoire génétique et amélioration des fruits et légumes à l’Inra d’Avignon.

 

Pourquoi les tomates n’ont pas de goûts ? 

Rendement et qualité vont rarement ensemble, et la tomate en sait quelque chose comme l’explique Mathilde Causse :

« Si le producteur privilégie le rendement au détriment des saveurs ; si l’on procède à la récolte prématurément pour faire supporter la route du Sud de l’Espagne ou du Maroc ; si on lui fait subir le frigo et si, en plus, tout cela se passe l’hiver (avec des jours plus courts et moins de lumière, donc moins de sucre), c’est forcément dégueulasse. »

 

On peut ajouter que les tomate sont artificiellement saturées en eau pour qu’elle grossisse davantage et plus vite, or plus elles sont grosses et moins elles sont concentrées et moins elles ont de saveurs.

Le hors-sol est-il le coupable ? 

Oui pour ce producteur bio depuis 30 ans, Bruno Ansquer, fier de ses « 85 variétés de tomates » qu’il cultive « de saison, entre juillet et octobre » : « La tomate hors sol (NDLR : 60 % des volumes produits en France), ce n’est pas autre chose que de la chimie de synthèse ! Ce n’est pas la plante qu’il faut nourrir, mais le sol. Comment oser parler sinon de goût du terroir ? ».

 

De l’autre côté, les industriels se défendent :

« La très grande majorité des tomates produites en France le sont sous serre. Cela nous permet d’éviter orages, grêle, écarts de température et une bonne partie des maladies. Au final, nos tomates sont même qualitativement meilleures ! ».

A l’Inra, Mathilde Causse valide le propos : « C’est même mieux pour éviter le recours à des produits phytosanitaires », précise-t-elle avant d’ajouter :  « En contrôlant nutrition et irrigation de la tomate, la production hors sol peut apporter de la qualité… ou un rendement très poussé. Tout dépend du producteur ».

 

Les industriels se défendent également en mettant en avant le fait qu’ils ne recherchent pas la productivité avant tout, qu’ils misent sur le goût contrairement à d’autres pays comme la Hollande où les rendements par mètre carré sont encore plus élevés que chez nous.

 

Le problème, c’est que la majorité des tomates se vendent en grande surface. Et pour la grande surface, la qualité est loin d’être le premier critère : la tomate doit être vendable le plus longtemps possible. Et pou ça, pas le choix, ils choisissent des tomates plus épaisse avec une chair plus ferme, des tomates avec moins de goût.

Au Conservatoire de la Tomate en Touraine, le jardinier Nicolas Toutain conseille donc d’acheter les tomates au plus près du producteur. En effet, celles achetées en grande-surface, et sans-goût, peuvent se garder pendant près de 15 jours. Alors que « pour les tomates de jardin, c’est 4 à 5 jours maximum et encore: pour conserver les qualités optimales d’une tomate ancienne, il faudrait la consommer dans l’heure ».

 

Risques et précautions :

 

  • D’un point de vue des pesticides, des études mettent en avant que les tomates ont des niveaux élevés de pesticides. Il est donc conseillé de prendre des tomates Bio issus de magasins spécialisés. Si vous n’avez pas les moyens, les bienfaits de consommer des tomates l’emportera sur les risques, à défaut de mieux.

 

  • Les bêta-bloquants, un type de médicament le plus couramment prescrit pour les maladies cardio-vasculaires, peuvent provoquer une augmentation du niveau de potassium dans le sang. Les aliments riches en potassium tels que les tomates doivent être consommés avec modération lors de la prise de bêta-bloquants.

 

  • Consommer trop de potassium peut être nocif pour les personnes dont les reins ne sont pas entièrement fonctionnel et notamment si vos reins sont incapables d’éliminer l’excès de potassium dans le sang.

 

 

Vous l’aurez compris, la tomate est un aliment très bénéfique pour vous. D’un autre côté, on fait face à une offre de plus en plus aseptisée, principalement en grande surface. Alors si vous voulez profiter des bienfaits de cet aliment, vous n’avez pas 50 solutions, rendez-vous chez un petit producteur ou dans un magasin bio, parce que si ça ne garantit pas à 100% une qualité au dessus du lot, en allant au supermarché vous êtes sûr de ce que vous allez y trouver !